Quelles sont les bonnes punitions ? Dr. Larrar


Existe-t-il de bonnes punitions ?


Les parents posent souvent la question : “est ce qu'il y a des bonnes punitions” ?…  évidemment cela fait écho au grand débat de société (soit disant important) sur la fessée.


Il est inutile de dramatiser ou de culpabiliser les parents qui ont mis une fessée à leurs enfants. La fessée est avant tout inefficace.


En vérité, un enfant qui prend une fessée va retenir deux choses :



  • qu’il a eu un câlin sexuel négatif - mais un câlin quand même - de son parent. Donc souvent les enfants qui prennent des fessées vont inconsciemment aller en rechercher une parce qu’ il y a eu un moment de proximité très fort, une érotisation inconsciente chez le père comme chez la mère comme chez l'enfant de ce moment. C'est pour cela que non seulement ça ne marche pas sur le long cours mais en plus ça en appelle d'autres.

  • qu’ils ont complètement débordé leurs parents et qu'à un moment donné la seule solution pour calmer les choses c'est la violence et donc la violence va devenir le recours suprême et donc une sorte de force physique supérieure à la force psychique.


Comment punir ?


Un enfant fait des bêtises, c'est son travail de faire des bêtises ça fait partie de sa vie d'enfant. Les pédopsychiatres sont beaucoup plus inquiets pour les enfants qui font pas de bêtises que pour les enfants qui en font. Bien sûr c'est la fréquence, l'intensité, la gravité des bêtises qui peuvent les faire passer, comme dit le Dr Smadja du normal au pathologique, mais les bêtises classiques sont un signe de bonne santé mentale des enfants; Et les parents en bonne santé mentale doivent pouvoir gronder et punir leurs enfants.


Souvent je pense que la meilleure punition c'est de mettre son enfant dans sa chambre. Dans sa chambre à lui, lumière allumée, jouets dehors c'est à dire que l'idée n'est pas de le mettre à la cave où dans un lieu angoissant pour lui faire peur. L'idée c'est de l'isoler pour qu'il se calme dans de bonnes conditions.


Parfois les parents pensent qu’alors la chambre va être perçue comme un lieu de punition. Mais non : SA chambre reste SA chambre où il a ses jouets et il va voir toujours cette pièce comme sa chambre et pas comme un lieu de punition.


Comment les enfants veulent attirer l’attention des parents en se faisant punir


Souvent on dit à nos enfants :



  • “...mais tu me cherches ou quoi ?” 

  • “Et bien oui je te cherche, tu es au téléphone”… “Et bien oui je te cherche, tu es en train de faire à manger”... “Et bien oui je te cherche, tu es train de t'occuper de mon petit frère ou ma petite soeur.. Alors oui pour la peine maintenant j'ai fait une bêtise parce qu'inconsciemment je n’ose pas me l'avouer, je n'ose pas te l'avouer mais j'ai envie qu'on fasse un truc ensemble !”


Cela ne veut pas dire qu'il faut obéir à votre enfant sinon vous allez passer votre vie à vous occuper d'eux.<
En faisant une bêtise ils cherchent l'excitation parentale qui est une sorte de bénéfices : “en ne faisant rien tu ne t'occupes pas de moi comme je voulais mais en faisant une bêtise tu t'occupes de moi en lâchant mon petit frère en me hurlant dessus, donc j'ai gagné sur lui !”.
Non, la bonne punition c’est : mettre l’enfant dans sa chambre et qu’il se retrouve face à lui-même. En se retrouvant seul il va chercher des solutions avec des jeux, son imaginaire. Et finalement ça va le faire grandir psychiquement et il va même commencer à préférer jouer seul que de s'ennuyer et trouver comme solution d'aller embêter ses parents.


Comment utiliser l'autonomisation comme punition


Certains parents qui n’étaient pas favorables à la punition rétorquent : où se trouve la punition si au final l’enfant qui a fait une bêtise se retrouve dans sa chambre pour jouer ?!
La punition n’est pas là pour faire mal à l’enfant mais pour l’éduquer, pour le faire grandir et avancer. Elle est réelle puisque le parent l’a obligé à aller dans sa chambre et elle est efficace puisque l’enfant va chercher seul une occupation autre comme le jeu : le parent le guide vers la voie de l’autonomisation. 


Catégories


A propos de l'auteur


Nos recommandations de praticiens

Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee

Consultez en psy en toute confiance !

L'équipe de psychologues cliniciens Wepsee est à votre disposition pour vous accompagner.

Voir les disponibilités

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee