Les drogues « stars »

Les drogues « stars »

Les années 2000 et l’avènement d’internet ont vu l’arrivée sur le marché de nombreuses drogues de synthèses très bon marché, ainsi que d’une démocratisation de l’usage de la cocaïne. La consommation la plus fréquente de ces produits est festive. Le succès est au rendez vous, car les prix sont ridiculement bas, et les effets très ludiques. Malheureusement, les effets secondaires sont fréquents et les accidents souvent dramatiques.



  • La cocaïne


Surtout prisée pour l’énergie qu’elle confère et le sentiment de toute puissance. Elle peut provoquée des crises de violence, des angoisses massives, et des bouffées délirantes aigues à thématique paranoïaque. Sur le plan médical, les accidents cardio-vasculaires dominent le tableau.



  • MDMA, MD, D, ecstasy...


Ces drogues de synthèse inondent les soirées étudiantes. Elles sont de qualités et de dangerosités inégales et imprévisibles. L’effet recherché est festif, on l’appelle aussi drogue de l’amour, car elle réveille les désirs affectifs et sexuels. Les accidents tels que les « bad trip », crises d’angoisses, les bouffées délirantes aigues, sont fréquents et particulièrement redoutables. Ils peuvent conduire à des accidents graves, voire des suicides.   Ces drogues s’adressent à un public jeune, particulièrement vulnérable sur le plan psychique et cérébral, ce qui accroît leur dangerosité.


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee