Le couple, une denrée périssable ?

Le couple, une denrée périssable ?

Jusqu’à ce que la mort nous sépare ? Le couple est-il une denrée périssable ? Comprendre et agir


 


  « On échappe à la police pas aux statistiques… » En France, de 30 à 50% des couples parentaux se séparent. Le pic de « dangerosité » est à 5 ans après le mariage ou le Pacs…Les très nombreuses statistiques sur les couples en France, posent les bases d’une réflexion fine, et balayent certaines idées reçues, certaines mais pas toutes… Etre heureux en couple sur la durée, est une performance de haut niveau, rarement atteinte par la majorité des Français. La séparation, la « cohabitation » froide, l’agressivité intra familiale, la double vie, viennent sanctionner cet échec. Une denrée est périmée lorsqu’elle ne satisfait plus aux exigences qualité du consommateur, qu’elle perd ses atouts, ses saveurs, pour laisser place progressivement à un produit décevant, voire écœurant, répugnant ou pire toxique. Si le couple est perçu comme un bien de consommation, ou un outil d’épanouissement, alors sa mission est d’apporter un service, une satisfaction, un bien-être… Le couple est donc jugé régulièrement, soumis à l’exigence de chaque consommateur.
La mission est périlleuse pour ce « produit » couple.


 


Mais quel est son cahier des charges ? De la complicité, des projets, du plaisir, du désir, du soutien, de la réassurance, des enfants… Difficile de mener à bien de si grandes missions, et de renouveler chaque jour la performance. Soumis à nos exigences le couple n’a quasiment aucune chance, il s’épuisera, se déprimera, puis se transformera en poison pour ses consommateurs. Je revendique la satisfaction de mes attentes, au couple, en pratique à « l’autre ». L’insatisfaction se transforme immanquablement en colère, en sentiment de trahison, d’escroquerie sur la marchandise.


Mécontent, je réclame agressivement mon dû de « consommateur de couple ». Face à cela, l’autre se déprimera, ou se protégera par une agressivité en retour… Le ton de ces lignes doit vous évoquer le caprice d’un enfant. Cela n’est pas anodin. La revendication d’une satisfaction est historiquement celle du petit à sa mère. Le couple rejoue dans notre inconscient une scène infantile, celle de nos demandes d’enfant à nos parents. En dépit de notre intelligence, de notre maturité affective avec le monde extérieur, le couple, par sa dimension de proximité exceptionnelle, nous replonge dans nos précédents liens de proximité, ceux de la famille. Ainsi, nous rejouons sans nous en rendre compte dans le couple, des attentes, des sentiments, des comportements infantiles. « Arrêtez de vous disputer, on dirait 2 gosses », « Mes parents se battent comme des ados attardés »… L’enfant en nous est déçu puis désespéré de ne pas trouver en l’autre un amour inconditionnel parental (qu’on l’ait vécu dans notre enfance, ou simplement rêvé, idéalisé). S’il ne fait pas le deuil de « l’amour parental avec un autre que son parent », pour accueillir l’« amour des amoureux », le couple sera plongé dans l’impasse, et la recherche de mauvaises solutions… « Il ou elle ne me rend pas heureux ! » est une verbalisation tellement entendue en consultation. A celle-ci il convient de renvoyer deux questions :



  • Etiez-vous heureux avant d’être en couple ?

  • Votre bonheur repose-t-il sur les épaules de votre conjoint ?



L’enfant en nous n’aime pas avoir tort, être en échec, se remettre en question. Il préfère accuser l’autre, et rendre responsable ses défauts de nos malheurs. C’est l’adulte courageux qui doit tenter de raisonner l’enfant et de le faire sortir de sa revendication agressive et boudeuse, pour chercher des solutions à des soucis de couples inévitables et réellement douloureux.



Les raisons d’une séparation sont multiples, mais la revendication infantile d’une satisfaction est une position qui empêche l’élaboration de solutions et qui précipite le couple dans un conflit destructeur. Le premier temps pour protéger ou réparer son couple, est de quitter ce rapport consommateur capricieux-produit dévoué, pour investir d’autres fonctionnements comme celui d’une équipe avec des projets communs.


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee