La stimulation magnétique transcraniennne (TMS)

La stimulation magnétique transcraniennne (TMS)

La stimulation magnétique transcraniennne (TMS) Qu’est ce que la TMS ? Indications, intérêts, inconvénients

 
La TMS, pour stimulation magnétique transcrannienne répétée, est une technique utilisée depuis quelques années en psychiatrie. Elle est utilisée depuis plus longtemps en neurologie dans les atteintes nerveuses périphériques (du corps) pour détecter un problème de conduction nerveuse ou pour le traiter. Le principe est d’induire un champ magnétique au moyen d’une bobine ayant une forme de 8 à proximité de la zone potentiellement lésée qu’on souhaite stimuler ou inhiber.


En psychiatrie on l’utilise essentiellement dans le cadre de dépression, résistante ou en cas de mauvaise tolérance aux thérapeutiques médicamenteuses, en cas de contre-indications aux électrochocs ou aux antidépresseurs. Certaines études sont en faveur d’un effet sur les troubles anxieux ou sur des hallucinations auditives résistantes aux thérapeutiques neuroleptiques habituelles.


Dans le cadre de la dépression, il s’agit d’un soin qui se fait quotidiennement pendant quelques semaines, puis de façon décroissante puis de façon épisodique pour consolider une amélioration obtenue. Les séances durent environ 30 minutes, et la bobine est le plus souvent appliquée à proximité du lobe préfrontal gauche, soit entre le front et la racine des cheveux à gauche. C’est la zone qui serait en baisse de fonctionnement au cours d’une dépression et qui serait stimulé par la TMS, dont il s’agira d’ajuster les paramètres à la personne soignée. La séance est généralement bien tolérée, le fait de rester immobile est parfois difficile, il peut y avoir des maux de tête transitoire liés aux bruits de la machine et aux contractions musculaires de la zone stimulée. On contre indique ce soins à des patients épileptiques instables, un électroencéphalogramme est recommandé en amont. Il est parfois nécessaire d’ajuster la posologie de certains traitements. Ce soin peut se faire en cabinet libéral mais il est surtout accessible en centre hospitalier, en particulier universitaire. On peut trouver les renseignements sur les lieux de soins sur le site de l’association du club TMS. Actuellement l’efficacité de ce traitement est encore discutée et les études se contredisent.
Certaines la considèrent efficace et d’autres pas suffisamment. Il y a évidemment des biais d’évaluation en fonction de l’opérateur, de la personne soignée, des thérapeutiques associées…et de l’effet prise en charge chaque jour pendant plusieurs semaines.
Ce traitement est en voie d’amélioration avec des évolutions sur le plan pratique : stimulation continue, durée de séances plus courte, adaptation plus précise au patient, méthode de repérage de la zone à stimuler plus précise, ajustement en fonction d’une imagerie cérébrale fonctionnelle.


Actuellement la TMS reste un traitement moins efficace que la sismothérapie (électrochocs ou ECT) ou que certaines thérapeutiques médicamenteuses bien conduites. Mais elles restent un apport intéressant dans certaines situations complexes de résistance et surtout une voie d’avenir probablement prometteuse dans le soin en psychiatrie


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee