Comment choisir son Thérapeute Familiale ?

Comment choisir son Thérapeute Familiale ?

Comme pour beaucoup de thérapies, il va avant tout s’agir d’une rencontre.   Bien souvent un médecin, un thérapeute ou un psychiatre, va proposer, suggérer, conseiller avec plus ou moins de force de persuasion l’indication de cette technique. Il convient alors de réfléchir déjà …à la ville où celle-ci aura lieu quand les différents membres de la famille ne résident pas dans la même ville De plus il faudra choisir de se diriger vers une équipe institutionnelle ou en cabinet libéral.



  • Dans le premier cas, il n’est pas possible de choisir ses thérapeutes, les disponibilités sont souvent plus restreintes, et par définition le lieu moins « intimiste ». Mais le cadre est plus « costaud ». Ces équipes disposent de tout ou d’une partie du dispositif des thérapies familiales (cf. le cadre de la TF ), elles sont assurément composées de thérapeutes formés et encadrés. C’est un cadre très contenant. Cela permet de prendre en charge des familles aux symptômes plus lourds, plus bruyant, plus chaotiques. Les coûts que ce dispositif engendre sont intégralement assurés par la sécurité sociale. Il peut paraître conséquent. Mais chaque séance prend en charge plusieurs individus, et comme toute thérapie ou prise en charge psychiatrique elle vise à diminuer les impacts médi-psycho social (et donc les coûts que ceci pourraient entrainer).



  • La seconde option, en cabinet libéral, convient dans la majorité des cas plus classiques. Les moyens mis en œuvre sont moins dispendieux mais tout aussi professionnels. Le coût en revient à la charge directe de la famille (bien que la plupart du temps couvertes comme toute consultation spécialisée par la SS et la complémentaire de santé).
    Il convient alors d’être particulièrement vigilant à la formation du thérapeute car la qualification de thérapeute familiale n’est pas encadrée par la loi. Il s’agit également de choisir le type de thérapie familiale qui convient le mieux aux modalités de fonctionnement, de croyance de la famille. Les conseillers conjugaux, les médiations conjugales ne sont pas des thérapies conjugales.



voici quelques références solides (non exhaustives) auxquelles se référer pour trouver son thérapeutes : EFTA : Association Européenne de Thérapie Familiale (European Family Therapy Association) SFTF: Société Française de Thérapie Familiale APRTF : Association Parisienne de recherche et le travail avec les familles SFTFP : Société française de thérapie familiale psychanalytique SFTIPIT : Société de Thérapie Familiale Psychanalytique d'Ile de France


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee