Quand peut-on dire qu'un enfant est précoce ? Dr Larrar


Qu’est ce que la précocité ?


La “précocité” est un diagnostic à la mode bizarre. C’est étrange que l’on pose un diagnostic comme si c’était une maladie.
Aujourd'hui il n'est pas rare de rencontrer un enfant en grande difficulté scolaire et familiale avec une étiquette de “précocité”. Je vous invite à vous méfier de ce diagnostic.



  • Oui, il y a des enfants qui ont une précocité intellectuelle qui les amène à avoir un décalage relationnel avec les autres enfants; Et donc à vivre des souffrances affectives.



  • Oui, il existe des enfants qui ont des particularités liées à ces précocités dans les apprentissages et qui nécessitent des adaptations de l'apprentissage et des structures particulières.


… mais c'est en vérité assez modeste comme proportion par rapport au diagnostic large qu'on fait de la précocité.


Mon enfant est-il précoce ?


Pourquoi est-ce qu’on fait un diagnostic de précocité aussi largement et de façon aussi excessive ?
Parce que ça fait plaisir à tout le monde !


L’enfant a un problème ? On l'amène en consultation pédopsychiatrique durant laquelle personne ne va se remettre en question :
“mon enfant n’a pas de problème : il est trop trop intelligent, je m’en suis  trop bien occupé, c'est la société qui est inadaptée à lui”.


Méfiance avec ce diagnostic parce qu'en vérité il abandonne l'enfant à sa problématique. Si on lui dit “tu es précoce c'est pour ça que tu as des problèmes” sauf que pourquoi est-ce que être très intelligent empêcherait l’enfant d'être heureux en cours ? S'ennuyer en cours n'explique pas des troubles du comportement sévères.

Pour un enfant qui a des troubles du comportement sévères en classe, il faut douter du diagnostic de précocité.



  • Un enfant peut être très brillant et s'ennuyer en classe et ne pas avoir pour autant de troubles du comportement.

  • Un enfant peut être très brillant, s'ennuyer en classe et s'il a des troubles du comportement ce n'est pas forcément lié à sa précocité, il peut y avoir aussi des problématiques relationnelles ou affectives qu'il faut fouiller. 


Si parce qu'on fait un test chez le psychologue et qu’on voit une véritable précocité chez notre enfant et qu’ensuite on étiquette “précocité” sur : les troubles du comportement, ses difficultés à l'école, ses difficultés à la maison, ses difficultés avec les copains… A ce moment-là, on prend le risque grave pour l’enfant de l'abandonner à ses vraies difficultés affectives.


N'oubliez pas que les enfants ne disent pas véritablement ce qu'ils ressentent. Ils n'aiment pas “penser” à des choses tristes, ils préfèrent “dé-penser”.


Donc un enfant, quand il ne va pas bien, il bouge dans tous les sens, il fait des bêtises, il s'excite ou alors au contraire il s’isole complètement et part dans ses rêveries… Dans tous les cas, il se sauve de sa pensée.

Le travail de l'adulte et du professionnel de santé, notamment du psychothérapeute c’est d’aller comprendre le pourquoi de ces comportements. Or quand on appose le diagnostic “précocité” on passe souvent à côté de ce questionnement.



Pour en savoir plus sur l'annonce de l'arrivée d'un nouveau né, retrouvez nos articles:
"La précocité en question", par le Dr. LARRAR.


 


Catégories


A propos de l'auteur


Nos recommandations de praticiens

Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee

Consultez en psy en toute confiance !

L'équipe de psychologues cliniciens Wepsee est à votre disposition pour vous accompagner.

Voir les disponibilités

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee