Phobie Scolaire

Phobie Scolaire

« Mon enfant/ado ne veut plus aller à l’école ! » La phobie scolaire en question

  La phobie scolaire est une pathologie qui touche les adolescents, plutôt jeunes (collège). Les enfants ont souvent des symptômes anxieux transitoires en rapport avec l’école, mais il est rarement question de phobie scolaire, et ce terme est employé à l’excès ! La phobie scolaire n’est pas une simple peur ou un refus d’aller à l’école, il s’agit d’une peur panique et incontrôlable qui rend l’entrée ou le maintien dans l’établissement impossible.

En pratique, l’adolescent, sans raison apparente ni consciente (il ne sait vraiment pas pourquoi) est pris d’une terreur à l’idée d’aller au collège. Il pleure et supplie à la maison, sur le chemin, ou alors a peine à entrer dans l’établissement. Comme dans les phobies, il est évident aux yeux de tous que la peur est déraisonnable, et que le regard des autres ne suffit pas à modérer son comportement.

L’ado est absolument débordé et le ramener à la maison est quasi inéluctable. La plupart du temps, cela se déclenche assez brutalement, faisant d’abord imaginer aux parents des soucis concrets (agressions harcèlements...) à l’école. En regardant de prés, on repère souvent un épisode d’absence scolaire dans les jours précédents la crise, pour des motifs bénins et classiques (petite maladie, raisons familiales, voire simples vacances !). Il est très probable que le processus anxieux soit en réalité en marche depuis de longs mois, mais que la décompensation soit brutale, et liée à un facteur déclenchant anodin.

En pratique, il ne faut pas obliger physiquement l’adolescent à se rendre en cours, ni le harceler pour qu’il explique les raisons de son comportement.
Il ne comprend pas ce qui lui arrive, et serait tout à fait heureux que ces angoisses cessent et qu’il puisse retrouver une vie « normale ». La prise en charge de ce trouble doit être pluridisciplinaire et associer :

- L’établissement scolaire
- Les professionnels de santé mentale
- Les parents

Ensemble : parents, ado, psy et professeurs, il faut se réunir, faire lien et chercher des solutions personnalisées. Il faut accepter de tâtonner, de négocier et bien comprendre que la situation ne se réglera pas en quelques jours.
La phobie scolaire est un trouble sérieux qui met plusieurs mois à rentrer dans l’ordre. L’adolescent doit débuter une psychothérapie (le psychiatre décidera la pertinence d’un traitement anxiolytique), et tous les acteurs doivent mettre en place un programme quotidien, alliant travail scolaire à la maison, sortie-loisirs afin de maintenir plaisir et vie sociale, et des tentatives progressives de retour en cours. Les étiologies de la phobie scolaire ne sont pas connues, et je ne développerai pas ici les théories psychanalytiques et comportementales, car je ne souhaite pas que vous cherchiez à faire le « psy » de votre ado !


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee