"Mon enfant se ronge les ongles ! "

"Mon enfant se ronge les ongles ! "

S’agit-il d’une mauvaise habitude ou est ce le signe d’une anxiété ? Comprendre et agir


L’enfant qui se ronge les ongles, voire se mange les petites peaux des doigts n’est pas nécessairement un enfant anxieux ! J’irai même plus loin, en affirmant qu’il ne s’agit chez l’enfant même pas d’un facteur prédictif de stress ou d’anxiété comme c’est le cas chez l’adulte. Énormément d’enfants se rongent, sucent, mordillent...les ongles et les doigts.
Il s’agit d’une habitude qui prend son origine dans l’oralité du bébé. En effet le bébé a une oralité importante, c’est à dire un intérêt fondamental pour sa zone buccale, lieu de plaisir et de découverte du monde. Il mange, et porte tout à la bouche, pour le plaisir sensoriel que cela provoque, et pour faire plus ample connaissance avec les objets. Puis la plupart du temps, il stimule sa zone buccale par la succion de tétine, d’un doigt ou d’un doudou, dès qu’il pleure ou qu’il s’ennuie. En pratique, pour un bébé, la « bouche », l’oralité, a réponse à tout !


Et il va tout simplement en garder le souvenir en grandissant et continuer sur sa lancée. Ainsi, le plus souvent les enfants se mettent à se ronger les ongles lorsqu’on leur enlève la tétine. Plus un enfant mange ses doigts, plus cela montre sa « fixation orale », son goût pour les plaisirs de la bouche. Comme les racines de cette affaire sont très profondes, et qu’il ne s’agit pas d’un véritable problème aux yeux de l’enfant, les options pour le faire stopper sont peu nombreuses et peu efficaces. Le plus souvent, il suffit de l’informer sur les notions d’hygiène de base (sans lui faire peur surtout !!!), de le récompenser en cas d’efforts réels sur cette habitude, et de lui mettre du vernis amer pour l’aider de façon comportementale à se sevrer.


L’amalgame classique entre se ronger les ongles et être anxieux chez l’enfant s’explique aisément. L’enfant anxieux ou inhibé va chercher quelque chose qui le rassure pour se soulager et attendre la fin du moment difficile. Pour les petits « fans d’oralité » s’occuper buccalement de ses doigts et d’une façon plaisante de patienter, une « tétine » acceptable à leur âge. Pour d’autres ce sera le balancement, la rêverie excessive, l agitation stérile, les multiples envies d’uriner...Bref tout ce qui permet de s’évader. Si votre enfant se ronge les ongles mais qu’il est heureux, épanoui et ne rencontre pas de difficultés sociales ou familiales, alors ce n’est RIEN ! Si cet élément est accompagné d’une anxiété bien visible, d’une difficulté relationnelle, d’une trop grande peur de l’échec...alors oui se ronger les ongles devient un symptôme. Il faut alors chercher à comprendre les éléments qui perturbent la vie de votre enfant, ne pas hésiter d’ailleurs à consulter un pédopsychiatre, mais ce sont les causes qu’il faudra traiter et non le fait de se ronger les ongles !


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee