Interpréter les rêves

Interpréter les rêves

Nos rêves ont-ils réellement un sens ? Décrypter nos rêves...


De nombreux fantasmes et croyances mystiques existent à propos des rêves. Ce film nocturne qui se projette dans notre tête est un processus complexe, encore mal compris, mais fascinant. Scientifiquement, il existe une activité cérébrale intense durant une certaine phase du sommeil, qui correspond à la période du rêve.

Notre cerveau est donc au travail, il crée le rêve. Quelle est sa fonction et a-t-il un sens ? Ces questions, nul n’est en mesure d’y répondre avec l’exigence et la rigueur scientifique. Cependant, l’expérience quotidienne des psys avec leurs patients, et les travaux de recherches plaident fortement pour une réponse positive à ces deux interrogations. Le rêve n’est pas un « fourre tout » « grand n’importe quoi » « vide cerveau » de la journée. Il a une organisation, un véritable scénario qui illustre des éléments plus ou moins préoccupants pour notre psychisme. Freud définissait la fonction du rêve comme celle de « gardien du sommeil ». Il mettait en lumière la différence entre un rêve « raté » tel un cauchemar qui nous réveille et un rêve « réussi » c’est à dire qui nous garde endormi. Ainsi, grâce au rêve, nos pensées, conflits, angoisses, excitations ne nous réveillent pas en pleine nuit. Elles sont mises en scène par le psychisme, ce qui permet de les évacuer en partie. Freud a courageusement affronté milles attaques pour simplement affirmer que nos rêves avaient un sens, c’est à dire qu’ils étaient une production inconsciente mais intelligente et travaillée de notre cerveau. Je n’ai ni son courage, ni son besoin de convaincre les éternels sceptiques. Je me contenterai de partager quelques clefs avec ceux d’entre vous que cela intéresse. Vous avez sûrement remarqué la bizarrerie des scénarios de nos rêves. Les lieux, les personnages, les situations, peuvent être tantôt réalistes, tantôt loufoques, et se succéder sans cohérence apparente. On appelle cela le travail de transformation du rêve !

Prenons un exemple simple: Un enfant est privé de glace au dessert par son père, car il a fait un caprice. Il va alors probablement rêver qu’il mange une glace pour combler sa frustration et s’apaiser, ou encore faire un rêve agressif pour se venger de la punition. Dans ce cas la, si le rêve n’est pas transformé, l’enfant pourra faire le cauchemar que son père meurt, ce qui le réveillera brutalement avec angoisse. Si le travail de transformation du rêve se fait correctement, l’inconscient de l’enfant inventera un scénario plus complexe mais avec le même sens profond. « J’ai rêvé que papa et mamie allaient faire de la trottinette ensemble » « Ah c’est rigolo ça ! tu aimes la trottinette ? » « Oui mais la dernière fois je suis tombé et je me suis fait mal ! » « C’est pas de chance ça... Et ta mamie elle aime la trottinette ? » « Ah non docteur mamie elle est morte ! » ... Ainsi, sans comprendre le sens de son rêve consciemment, l’enfant se venge deux fois de son père. Il l’imagine en trottinette qui est dans sa tête associée à la douleur, et l’envoie carrément rejoindre mamie (dans la tombe) !!!!! Belle transformation de l’inconscient qui épargne ainsi l’enfant toute culpabilité liée à son agressivité !

L’enfant a donc pu pendant la nuit combler ses frustrations : manger sa glace et se venger du père punisseur. Un rêve a un contenu « patent » et un contenu « latent ». Le contenu « patent » est le sens évident du rêve, « j’étais en week end chez mon oncle, j’ai rêvé de sa maison de campagne »... Le contenu « latent » est le sens profond, celui que l’inconscient a préféré rendre inaccessible pour se défouler sans nous choquer et risquer de nous réveiller ! C’est celui-ci que les psychanalystes cherchent à interpréter. Pour cela, il faut faire bavarder le patient sur son rêve et le laisser associer, divaguer, c’est à dire faire sans s’en rendre compte le chemin inverse de la transformation nocturne. Dans l’exemple ci dessus, c’est l’enfant qui sans le savoir me donne l’interprétation du rêve !

Le symbolisme, les fameux « rêver de telle chose ça a telle signification », est le plus souvent inutile voire totalement faux. Les psychanalystes y font appel lorsque le patient n’associe pas, qu’il est bloqué. Ils tentent le coup, mais sans aucune certitudes. Dans le symbolisme, il est classique de dire que perdre ses dents dans un rêve est l’illustration d’une menace de castration, la peur d’une punition à venir, mais cela est il aussi valable pour un dentiste ? « Voler » symbolise la recherche d’une extase sexuelle, mais qu’en est il pour le parachutiste, ou le patient qui part bientôt en voyage, ou l’enfant collé à ses parents incapables de « voler » de ses propres ailes ? En pratique, l’unique façon d’interpréter un rêve est de se laisser associer, divaguer et de voir ou cela nous mène. Oubliez les charlatans qui assènent des pseudo-vérités, et interprètent les rêves sur un mode purement symbolique sans rien connaître de votre histoire. Personne a part vous n’a les clefs de votre inconscient, et c’est mieux comme ça !


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee