Les comportements ABSURDES !

Les comportements ABSURDES !

Nous faisons au quotidien nombres de choses absurdes. Certaines sont sans importances, inoffensives, d’autres, au contraire, sont maltraitantes, nous font souffrir. Penchons-nous quelques instants sur ces comportements...   Vivre demande à être mais aussi à faire. Pour cela, nous avons un organisme qui est composé d'un corps qui s'exprime, d'une "machine à fabriquer des pensées" et d'une "machine à fabriquer des émotions" qui sont en connexion permanente. Cet organisme fonctionne comme un moteur. C'est à dire qu'il fabrique de l'énergie pour nous aider à vivre mais aussi est source, non pas de chaleur qu'il faut refroidir, mais d'une tension que nous avons à gérer ou à purger. C'est pour cette raison que vivre n’est pas simple et que cela demande un savoir faire pour gérer cette tension de vie afin qu'elle ne déborde pas par ce que je nomme des "comportements absurdes". C'est-à-dire des comportements qui ne servent pas à répondre à la stimulation d'origine.



  • Par exemple, lorsque l'on travaille, on peut ressentir une tension intérieure au bout d'un certains temps que certains pourraient avoir envie de purger, parfois de façon pulsionnelle, en fumant ou en grignotant.


Fumer ou grignoter ne sont pas des comportements répondant à des besoins de vie mais sont de "fausses bonnes solutions" pour purger la tension issue du comportement de travailler. En outre, la difficulté de ces comportements absurdes est qu'ils sont vite addictogènes. C'est-à-dire que l'on a facilement tendance à les répéter de façon toxicomaniaque. Ces comportements absurdes sont à l'origine d'une maltraitance corporelle et de pathologie. il est intéressant de les identifier afin de répondre à l'origine de ceux-ci, c'est à dire avoir une meilleur gestion de la tension intérieur, plutôt que de rentrer en lutte contre eux. La lutte a tendance à renforcer le comportement. Peu de personne réussissent à arrêter de fumer en se disant qu'il faut arrêter de fumer! Voici une liste de comportements absurdes maltraitants



  • L’alimentation est la plus fréquente façon de s’en prendre à son corps à travers des régimes, des croyances alimentaires (bio, light, végétarisme, etc.) ou des grignotages voire des compulsions alimentaires.

  • L’alcool a aussi toutes ces fonctions qu’il soit consommé lors des repas d’affaire, des dîners de familles, le soir lorsque l’on rentre éreinté du travail ou seul après une dispute ou pour meubler le vide et la difficulté de vivre.

  • La cigarette

  • La trichotillomanie est un trouble qui consiste à un arrachage des cheveux, des cils et/ou de poils à des fins non cosmétiques associé bien souvent à un sentiment de honte. Ce geste peut aboutir à une véritable addiction comportementale ou toxicomanie gestuelle et il peut engendrer une importante perte de cheveux ou de poils. Il s’agit d’un trouble des impulsions pouvant aller jusqu’à la calvitie.

  • Les trépignations des jambes sont l’équivalent de la trichotillomanie mais elles touchent principalement les hommes. Si les conséquences de ce comportement ne sont pas délétères, il reste très peu esthétique.

  • Le comportement de se ronger les ongles, de s’arracher la peau du pourtour des ongles ou l’intérieur des joues fonctionnent comme la trichotillomanie ou les trépignations de jambes.

  • La consommation de médicament excessive ou abusive sont une recherche de solution afin d’évacuer une tension ou calmer une souffrance intérieure. Ce traitement de nos somatisations est à l’origine d’une surconsommation de médicament.


Quels sont les conséquences de ces comportements absurdes?



  • Lorsqu’ils fonctionnent, leur impact n’est que de courte durée.

  • Ils sont souvent très toxicomaniaques et leur utilisation devient chronique.

  • Ils ont souvent des conséquences sur notre santé.

  • Au final, au lieu d’apaiser, ils génèrent de la tension et de l’anxiété.

  • Ils sont souvent à l’origine de conséquences esthétiques qui s’ajoutent à la souffrance initiale.


Malgré toutes ces conséquences délétères, beaucoup de personne les pratiquent. Traiter ces comportements absurdes consiste à prendre conscience de ceux-ci et du mécanisme sous-jacent. Ensuite, il s'agit de développer une nouvelle économie de soi et d'avoir la capacité de gérer les tensions de vie tout en apaisant son corps. Cela se travaille notamment à l'aide de la respiration, l'activité physique, la relaxation et le sport.


Catégories


A propos de l'auteur

Articles liés

Parcourez les articles

Utilisez le moteur de recherche ci-dessous.


Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez ?

Vous souhaitez approfondir cet article, réagir ou proposer un sujet ?


Contactez-nous !
Consultation psychologique qualitative et sécurisée avec Wepsee